Toulouse attire chaque année de plus en plus d’habitants. Elle est d’ailleurs, selon l’Insee, la ville française qui enregistre la plus forte augmentation de population. Pour l’aire urbaine toulousaine, qui accueille plus de 1,3 millions d’habitants et qui s’étale sur cinq départements (Haute-Garonne, Tarn, Tarn-et-Garonne, Gers et Ariège), ce sont ainsi près de 15 000 habitants qui ont fait le choix de s’y installer en 2017.

Toulouse est donc aujourd’hui la 4ème ville de France en termes d’habitants. Elle est régulièrement en tête des classements d’attractivité depuis plusieurs années.

Ces données confirment le fort dynamisme démographique de Toulouse et de sa Métropole, observé déjà depuis plusieurs années. Cette vitalité est la signature d’un territoire attractif, en bonne santé et dont le potentiel économique rayonne bien au-delà de ses frontières.

Et Toulouse ne manque pas d’atouts pour séduire les nouveaux arrivants : situation géographique, économie, emploi, projets urbains et de transports, cadre de vie ou encore logement, tous ces indicateurs sont au beau fixe. Une situation qui favorise le développement des projets de maison individuelle et donc de l’architecte Toulouse.

Une situation géographique idéale

Porte d’entrée de la région Occitanie, située à mi-chemin entre le littoral Atlantique et la côte méditerranéenne et à une heure des stations de ski pyrénéennes, la ville de Toulouse bénéficie d’une situation géographique idéale.

Et autour de Toulouse, plusieurs sites d’exceptions sont à portée de main tels que Montauban classée « Ville d’Arts & d’Histoire », la Cathédrale Sainte-Cécile et le Museum Toulouse-Lautrec à Albi ou encore le village médiéval de Carcassonne, classé patrimoine mondial UNESCO.

Une économie attractive et dynamique

Côté économie et emploi, de nombreux indicateurs viennent conforter le dynamique économisme de Toulouse et de son aire urbaine.

La métropole toulousaine est en effet, la 1ère métropole française pour la croissance économique (+ 2,9% par an pour le PIB/habitant – dans le top 10 des aires urbaines européennes), la création d’emploi (+70 000 salariés dans le secteur privé en 10 ans), l’investissement en R&D (environ 5 milliards d’euros par an – dans le top 10 des régions européennes) ainsi que la création de start-ups (hors Paris).

Airbus est un pôle d'attractivité majeur pour toulouse et sa banlieue.
Airbus est un pôle d’attractivité majeur pour toulouse et sa banlieue.

Toulouse: capitale de l’aéronautique

La bonne santé de l’économie toulousaine est principalement liée aux industries de pointe de l’aéronautique et du spatial dont Toulouse est le site d’implantation historique. L’aéronautique et le spatial irriguent ainsi l’ensemble de l’économie toulousaine. Leur part dans le tissu économique local est 10,7 fois supérieure à celles des autres métropoles de France.

Toulouse est aujourd’hui considérée comme la capitale mondiale de l’aéronautique. Elle accueille d’ailleurs, depuis 2016, le siège mondial d’Airbus Group qui emploie pas moins de 27 000 employés à Toulouse. Situé à Blagnac, on y retrouve les activités d’Airbus dans la construction d’avions commerciaux et dans la défense et l’aérospatiale.

D’autres acteurs incontournables de l’aéronautique y sont présents dont Thalès (spécialisée dans l’aérospatiale, la défense, la sécurité et le transport terrestre), Safran (aéronautique, astronautique, défense et sécurité), ATR (issu d’un partenariat entre EADS, devenu AirbusGroup, et Alenia Aeronautica pour produire des avions régionaux), Liebherr-Aerospace (équipements pour l’aéronautique), Latécoère (aérospatiale et défense) et Daher (équipements pour l’aéronautique).

Au total, l’industrie aéronautique toulousaine concentre donc 85 000 emplois répartis dans 700 entreprises.

Toulouse: Un pole spacial trés développé

L’industrie spatiale n’est pas en reste puisque 25% des emplois européens liés au spatial, soit 12 000 emplois répartis dans 400 sociétés, sont concentrés sur la ville de Toulouse en faisant ainsi la capitale européenne du spatial.

La ville de Toulouse accueille ainsi le siège du Centre National des Etudes Spatiales (CNES) installé au sein du complexe scientifique de Rangueil et qui emploie près de 1 700 salariés, composés en majorité d’ingénieurs et de cadres, qui œuvrent à la définition de la politique spatiale du pays.

Dans son sillage, de nombreuses grandes écoles d’ingénieur et d’important laboratoire se sont installés au sein de ce complexe scientifique, tels que l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE-SUPAERO – leader mondial de l’enseignement supérieur dans le domaine de l’ingénierie aérospatiale), l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile (ENAC – qui a pour mission d’assurer la formation initiale et le perfectionnement des cadres et principaux acteurs de l’aviation civile), l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs de constructions aéronautiques (ENSICA) ou encore la Laboratoire d’Analyse et d’Architecture des Systèmes (LAAS – laboratoire spécialisé dans la robotique, l’électronique et les drones, un des leaders mondiaux dans les domaines de la sûreté et de la sécurité des systèmes embarqués). Ces écoles et laboratoires permettent ainsi d’assurer au CNES des chercheurs hautement qualifiés.

Toulouse: pionnier dans les technologies de demain

Mais Toulouse est aussi le lieu où les savoir-faire aéronautiques, spatiaux, et numériques se croisent afin de créer les technologies émergentes de demain. La société californienne Hyperloop Transportation Technologies (HTT) a, par exemple, choisi de s’installer à Toulouse sur l’ancienne base aérienne 101 de Francazal pour mettre au point ce mode de transport du futur, propulsé à plus de 1 200 km/h, et qui doit devenir le moyen de transport le plus rapide du monde. Ce train révolutionnaire permettrait ainsi de rallier Toulouse-Montpellier en moins de 25 minutes. L’investissement de la société est estimé à 40 millions d’euros.

Leader mondial pour les navettes électriques sans conducteur, crée à Toulouse en 2014, la société Easymile emploie actuellement un peu plus d’une centaine de salariés, dont 80 sur ses deux sites toulousains et prévoit encore le recrutement d’une cinquantaine d’ingénieurs pour renforcer les équipes de R&D, principalement à Toulouse.

Enfin, d’autres secteurs d’activité sont aussi représentés. L’électronique n’est pas en reste avec Continental et NXP semiconductors. On a également FRAM dans le tourisme, ou encore XPO logistics dans les transports.

Portée par l’industrie aéronautique et spatiale, l’économie toulousaine est donc aujourd’hui l’une des plus dynamique de France avec une zone d’emplois extrêmement attractive attirant un nombre toujours plus important d’actifs.

De nombreux projets urbains et de transports pour accompagner le dynamisme de la région

On vient de la voir, la quatrième ville de France est aujourd’hui en pleine expansion démographique et économique et entre dans une stratégie de développement de son attractivité qui va s’appuyer sur de grands projets urbains et de transports puisque le premier enjeu pour une ville en pleine mutation est de répondre efficacement à la demande croissante de déplacements, de logements, d’activité, d’équipements, etc.

Nombreux sont donc les projets d’urbanisme à venir pour la ville rose avec, parmi les plus emblématiques, les projets Toulouse Centre et Toulouse EuroSudOuest.

Confié à l’architecte-urbaniste Joan Busquets et au paysagiste Michel Desvigne, le projet Toulouse Centre va permettre la rénovation du centre-ville de Toulouse afin de lui redonner plus de lisibilité, de cohérence et d’attractivité. Un centre qui deviendra ainsi, peu à peu, un espace de vie et de respiration.

Initiés par le réaménagement de la rue des Lois et de la rue Bayard ainsi que des places Saint-Pierre et de la Daurade, les travaux se concentrent aujourd’hui sur les allées Jean-Jaurès qui vont être transformées en ramblas, comme à Barcelone, mais également sur la place de la basilique Saint-Sernin, la rue Gambetta et place du Salin. Les toulousains bénéficieront ainsi d’espaces publics plus qualitatifs d’ici 2020.

Les architectes de toulouse mobilisé pour donner vie aux nouvelles allées de Jean Jaurès
Les architectes de toulouse mobilisés pour donner vie aux nouvelles allées de Jean Jaurès

Un cadre de vie plébiscité

Certes moteur du dynamisme toulousain, la bonne forme de l’économie n’est pas la seule à venir expliquer le succès de l’attractivité de Toulouse. Son cadre de vie et son activité culturelle et touristique constituent également des facteurs importants penchants dans la balance quand il s’agit de s’installer à Toulouse.

Un patrimoine naturel mis en valeur

En effet, avec 160 parcs et jardins dans la Métropole, 6 bases de loisirs couvrant 600 hectares, 1 000 ha d’espaces verts et 760 km de pistes cyclables, la Garonne et le canal du midi, Toulouse bénéficie d’une proximité avec la nature et les espaces protégés. La Garonne fait d’ailleurs actuellement l’objet d’un projet de grande envergure : le Grand Parc Garonne. Ce grand parc, long de 32 kilomètres le long du fleuve, et qui va toucher 7 communes de l’agglomération, va voir le jour. À terme, une multitude de sentiers piétons et cyclistes devraient fleurir partout sur les 3 000 hectares ciblés. Ce projet de grande ampleur a donc pour but de valoriser le patrimoine naturel toulousain.

Le Grand Parc Garonne pourrait en effet se transformer en espace culturel et convivial, les activités nautiques seront elles aussi mises en avant – Le quai de la Daurade et Saint Pierre font partie de ce grand programme tout comme la création d’un belvédère sur le port Viguerie ouvert en juillet.

Les berges de la Garonne bientôt accessibles grâce au travail des architectes de Toulouse.
Les berges de la Garonne bientôt accessibles grâce au travail des architectes de Toulouse.

Une ville d’art et d’histoire

Réputée pour son ambiance où il fait bon vivre, Toulouse est aussi une ville d’art et d’histoire disposant d’un important patrimoine architectural et artistique.

Enfin, avec 130 000 étudiant dont 15 000 étrangers, Toulouse est aussi une ville étudiante où il fait bon faire la fête. Les opportunités de sortie sont nombreuses. Bars à Tapas pour l’apéro, ou petits concerts pour la soirée dans les bars musicaux, sa proximité avec l’Espagne en fait un lieu où la vie nocturne est très joyeuse.

Un marché de l’immobilier en plein boom

La Tour Occitanie fait prendre de la hauteur à Toulouse.
La Tour Occitanie fait prendre de la hauteur à Toulouse.

Ainsi, le dynamisme économique et la qualité de la vie ont fait de la métropole toulousaine l’un des territoires les plus attractifs de France attirant des milliers de nouveaux habitants chaque année. Boostée par cette démographie spectaculaire, la ville rose ne connait pas la crise en matière d’immobilier qui attire, chaque année les investisseurs et les particuliers, notamment dans le marché du neuf.

Les obstacles sont donc nombreux pour les aspirants futurs propriétaires de maisons individuelles neuves qui doivent, de plus en plus, faire face à la hausse des prix des logements et à la difficulté grandissante à trouver des terrains pour construire. Pour en trouver, justement, les acheteurs doivent bien souvent s éloigner au-delà de la 2ème couronne de Toulouse pour trouver un coût du terrain moins élevé

Au printemps 2016, une étude, allant dans ce sens, a d’ailleurs été publiée par le constructeur Villas et Maisons de France qui détaille les tendances de construction de maisons individuelles sur Toulouse et sa région. Et les principales tendances relevées par le constructeur toulousain sont les suivantes :

  • Les ménagent s’éloignent de Toulouse et sa périphérie immédiate pour rechercher un foncier moins cher : 69 600€ en moyenne pour 720m
  • Ils font construire leur maison en priorité à l’ouest de Toulouse : Léguevin, Fonsorbes et Montaigut-sur-Save en tête (non loin des pôles d’emplois de Blagnac).
  • La villa « type » est une maison T4 de 97m2 achetée en moyenne à 111 000€.

Pas de doutes que le dynamisme économique et démographique de la région toulousaine entraine donc un boom du marché de l’immobilier sur ce territoire où trouver des terrains pour construire s’avère de plus en plus difficiles pour les particuliers souhaitant devenir propriétaire d’une maison neuve assez grande, avec un peu de terrain autour, dans un cadre de vie au calme, sans être coupés pour autant des facilités offertes par Toulouse.

Morgane D.
Fermer le menu