TOUT SAVOIR

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

L’ardoise est une roche issue des carrières de schiste. Après son extraction, elle est taillée et polie en tuiles.

L’ardoise est utilisée pour réaliser des couvertures de toit depuis toujours en raison, principalement, des performances de cette roche en matière d’isolation thermique et phonique ainsi que pour sa grande longévité.

FONCTIONNEMENT ET DOMAINE D'APPLICATION

Le schiste est une argile qui a subit de fortes pressions lors de la formation d’une chaîne montagneuse. Chaque carrière produit donc sa propre ardoise avec des caractéristiques propres à chaque région, en ce qui concerne ses qualités de résistance mais aussi ses couleurs. Selon sa provenance, l’ardoise naturelle peut être en effet plus ou moins solide, souple ou fine.

Réaliser une toiture en ardoise implique de faire obligatoirement appel à un couvreur compte tenu de sa mise en place spécifique qui demande des compétences particulières.
Afin de garantir une bonne tenue de la toiture, les couvreurs réalisent une trame en bois qui va accueillir les ardoises. Les ardoises sont posées puis fixées avec des crochets de manière à se superposer en formant une forme en escalier. Cette disposition particulière assure une bonne tenue des ardoises ainsi que l’étanchéité de l’ensemble, en empêchant le ruissellement de l’eau sous la couverture.
Avant de se décider pour un toit en ardoises, il faut s’assurer que la charpente est assez solide pour le supporter car les ardoises naturelles sont épaisses (4 à 9 mm) et lourdes.

Une toiture en ardoise est très résistante dans le temps et ne demande pratiquement aucun entretien. Il convient néanmoins de toujours remplacer les ardoises abîmées ou qui se sont décrochées pour assurer son étanchéité notamment.
La mousse qui apparaît sur une toiture en ardoise n’a pas de grande incidence sur la solidité et la viabilité du toit. Il est cependant possible de procéder de temps à temps à son éradication à l’aide d’une brosse ou d’un nettoyeur haute pression. Il ne faut, en revanche, pas utiliser d’algicides chimiques qui sont aussi dangereux pour l’environnement que les pesticides. L’important est de veiller à ce que cette mousse n’obstrue pas les canalisations d’évacuation de l’eau de pluie.

LOCALISATION

CONTRAINTES GÉOGRAPHIQUES

Les dernières carrières en exploitation sont angevines. En France, l’ardoise d’Anjou est d’ailleurs réputée la plus pure et celle qui dure le plus longtemps dans le temps.
Afin de conserver le bilan écologique excellent de l’ardoise, il est nécessaire de limiter au maximum le transport et l’énergie qu’il induit.

PRIX

LE COÛT

Le Prix au m2 dépendra de plusieurs facteurs : le type d’ardoise, sa provenance (qui en fera sa qualité), la quantité utilisée (qui varie selon le degré de la pente du toit) et le format des ardoises.
Pour une toiture en ardoise naturelle, il faudra compter un prix compris entre 100 et 140 euros le m2. C’est donc un matériau de toiture relativement cher comparé aux autres matériaux de pose (tuiles en terre cuite, tuiles en béton, etc.), mais la toiture atteindra aisément les 100 ans.
En revanche, en raison du poids de ce matériau, une charpente robuste et coûteuse est nécessaire.

AVANTAGES

TOUS LES AVANTAGES

  • L’ardoise est un matériau naturel.
  • Hormis son aspect esthétique, l’ardoise est un matériau de toiture très performant et d’une longévité incomparable. En effet, un toit constitué d’ardoises de qualité peut dépasser aisément les 100 ans.
  • C’est un matériau qui présente des qualités exceptionnelles d’étanchéité, d’isolation et de solidité.
  • L’ardoise est imperméable et résistante au feu. Elle ne se fend pas sous l’action du gel et ne craint pas les grosses chaleurs.
  • En raison de sa maniabilité, elle s’adapte à presque toutes les formes de toits, même les plus compliquées.
  • L’ardoise participe à apporter une plus-value à l’habitation.
INCONVÉNIENTS

TOUS LES INCONVÉNIENTS

  • Le principal inconvénient d’une toiture en ardoise est son coût relativement élevé.
  • Relativement épaisse, de 4,5 à 9mm en moyenne, l’ardoise nécessite une charpente adaptée pour supporter son poids. Une charpente qui n’est pas suffisamment solide et résistante risque de s’écrouler sous le poids des tuiles lors de la pose.
  • La pente du toit doit être au minimum de 25 % pour qu’il puisse être recouvert d’ardoise.