TOUT SAVOIR

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Comme toutes les toitures, la toiture végétalisée (aussi appelée “toit végétalisé” ou “toit vert”) a pour fonction première de mettre une habitation à l’abri des aléas météorologiques, les plantes tenant lieu de revêtement de toit, au même titre que les tuiles par exemple. La toiture végétalisée représente aujourd’hui une alternatives aux toits classiques et constitue un procédé véritablement écologique.

La construction de toitures végétales a caractérisé l’architecture populaire de nombreuses régions du globe pendant des siècles, notamment en Amérique du Nord chez les amérindiens et en Scandinavie chez les vikings.
Depuis les années 70, de nombreux pays européens ont adopté ce style de construction traditionnelle dans leur habitat. Les toitures végétalisées se rencontrent principalement en Suisse, en Amérique du Nord, aux Pays-Bas, dans les Pays scandinaves mais aussi au Japon.

La France, se situe, quant à elle, encore loin des avancées de ces pays. En effet, d’après le CSTB, seuls 200 000 mètres carrés de toiture végétalisée sont installés chaque année en France contre 13 millions de mètres carrés en Allemagne, par exemple.
La multiplication des projets à Haute Qualité Environnementale (HQE) devrait néanmoins entrainer une forte croissance du marché des toitures végétalisées.

FONCTIONNEMENT ET DOMAINE D'APPLICATION

Une toiture végétalisée est un aménagement de verdure composé de matériaux et de végétaux installés sur le sommet d’un bâtiment.

L’installation d’une toiture végétalisée est possible en neuf comme en rénovation. Il est cependant impératif d’avoir un toit dont la structure est en béton, en bois ou en acier et dont la pente n’excède pas 45 degrés (Pour une toiture dont la pente est comprise entre 35 et 45 degrés, il faudra cependant appliquer des techniques spéciales pour garder en place les couches diverses).

Il existe trois types de toitures végétalisées : les toitures végétalisées intensives, les toitures végétalisées semi-intensives et les toitures végétalisées extensives. Plusieurs critères permettent de choisir le type de toit végétalisé le plus adapté à son cas :

  • L’inclinaison de la toiture (toiture plate ou avec une pente);
  • Le type de végétaux souhaité (des plantes grasses type sedum, du gazon, des arbustes ou même des arbres);
  • L’utilisation future du toit (une toiture terrasse, un jardin suspendu ou juste un toit);
  • L’entretien des végétaux (limité ou important);
  • Le budget à disposition.

 

Les toitures végétalisées extensives (légères, bon marché et faciles à réaliser) :

  • Les toitures végétalisées extensives ne sont pas ou guère praticables et peuvent être installées sur des toitures dont la pente est comprise entre 1 et 45 degrés.
  • La couche de substrat est mince (moins de 10 cm), ce qui limite le choix des végétaux. La toiture peut être plantée de mousses, plantes grasses (toiture sédum) et épices.
  • Cette toiture ne nécessite pas beaucoup d’entretien car elle est plantée d’une végétation très résistante et qui n’a pas besoin d’être arrosée régulièrement.
  • La charge maximale supportée par une toiture extensive est de 100 kg par mètre carré.
  • Le prix d’installation d’une toiture végétalisée extensive se situe autour de 100 € par mètre carré.

 

Les toitures végétalisées intensives (jardins sur le toit) :

  • Les toitures végétalisées intensives sont praticables et peuvent être installées sur des toitures dont la pente n’excède pas 4 degrés. Ce sont des toitures pourvues d’un jardin comme on en trouve normalement au niveau du sol.
  • La couche de substrat est épaisse (autour de 30 cm), ce qui permet de planter n’importe quel type de végétaux. La toiture peut ainsi être plantée d’arbustes, d’épices, d’herbes et même de certains types d’arbres car le substrat végétal est suffisamment épais pour que les racines se développent.
  • Cette toiture nécessite un entretien important, comparable à celui d’un jardin.
  • La charge maximale supportée par une toiture intensive est de 500 kg par mètres carré (saturation d’eau pendant les périodes de précipitations intenses), la condition indispensable pour ce type de végétalisation est donc de posséder une toiture capable de supporter cette charge et dont le support et en béton.
  • Le prix d’installation d’une toiture végétalisée intensive est supérieur à 300 € par mètre carré. Il s’agit d’une installation coûteuse mais dont les performances sont meilleures et les possibilités d’aménagement beaucoup plus large.

 

Les toitures végétalisées semi-intensives :

  • Les toitures végétalisées semi-intensives peuvent être installées sur des toitures dont la pente est comprise entre 1 et 15 degrés.
  • La couche du substrat est d’environ 20 cm, ce qui permet de planter un large choix de végétaux (sedums, arbustes).
  • Cette toiture nécessite un entretien régulier.
  • La charge maximale supportée par une toiture semi-intensive est de 350 kg par mètre carré.
  • Le prix d’installation d’une toiture végétalisée semi-intensive se situe entre 100 € et 300 € par mètre carré. Son installation est donc plus coûteuse qu’une toiture végétalisée extensive.

Pour installer un toit végétalisé, une demande de permis de construire est indispensable.

LOCALISATION

CONTRAINTES GÉOGRAPHIQUES

Pas de contraintes géographiques.

PRIX

LE COÛT

L’installation d’un toit végétalisé est assez coûteuse.

  • Coût d’installation d’une toiture extensive : Environ 100 € / m2
  • Coût d’installation d’une toiture semi-intensive : Entre 100 et 300 € /m2
  • Coût d’installation d’une toiture intensive : Environ 300 € / m2.

Il faut prévoir en moyenne un montant 4 à 5 fois plus élevé que celui d’une toiture classique. Mais ce coût élevé au départ sera rapidement rentabilisé par les économies d’énergie au cours des années suivantes.

AVANTAGES

TOUS LES AVANTAGES

  • Une toiture végétalisée offre une très bonne isolation thermique (elle est même meilleure que les tuiles et les ardoises).
  • Les toitures végétalisées stockent le CO2 grâce au mécanisme de la photosynthèse et contribuent donc à la réduction des émissions de CO2.
  • Elle filtrent les matières particulaires et aident à améliorer la qualité de l’air.
  • Une toiture végétale permet de réduire la température intérieure des bâtiments en cas de fortes chaleurs et maintient la chaleur à l’intérieur en hiver.
  • Elle réduit ou atténue sensiblement le bruit extérieur.
  • Elle a une apparence naturelle qui évolue avec les saisons.
  • La durée de vie de la toiture est au moins doublée grâce à la fonction protectrice de la végétation.
INCONVÉNIENTS

TOUS LES INCONVÉNIENTS

  • Toutes les toitures ne peuvent pas accueillir une toiture végétalisée : l’ajout d’un substrat de culture et de végétaux nécessite une structure suffisamment forte du toit, une étanchéité parfaite, une pente relativement faible.
  • Contrairement à un toit classique, une toiture végétalisée demande un savoir-faire pour sa conception : il faut donc faire appel à une entreprise qui possède une longue et solide expérience.
  • Certains végétaux demandent un système d’arrosage en période sèche et chaude.
  • Le prix pour des toitures denses est en moyenne 4 à 5 fois plus cher qu’un toit normal.
  • Un toit vert exige de l’entretien et du temps à y consacrer.