Par Maude Tilliez, le

Dans les grandes villes, la surélévation en copropriété est d’actualité et modifie les paysages urbains. Certains syndics sont assez réticents et la peur du changement est réelle. Pourtant, il existe de nombreux avantages à réaliser une extension par le toit dans un immeuble collectif : créer de nouveaux logements, faire des économies sur les charges et même financer intégralement les coûts de travaux de rénovation énergétique. Pourquoi surélever en copropriété ? Beavy vous donne 4 bonnes raisons de ne plus hésiter.

surelevation plus value

Engager des travaux de surélévation d’immeuble pour faire une plus-value et des économies

Les copropriétés sont de plus en plus nombreuses à avoir des difficultés pour payer les charges. C’est d’autant plus vrai depuis 2017 et l’obligation de constituer un fond pour “anticiper les dépenses de travaux à venir” (source : site gouvernemental). Celui-ci représente 5 % du budget prévisionnel de l’année. Pourquoi surélever en copropriété ? C’est très simple : vous économisez ou même gagnez de l’argent.

L’exercice par le syndic des copropriétaires (ou sa cession à un tiers) de ce droit à la surélévation peut permettre de réaliser une plus-value immobilière intéressante et d’anticiper le dépôt des charges sur plusieures années. Quand on sait qu’aujourd’hui le prix du mètre carré à Paris est de 10 000 euros, cela fait réfléchir de nombreux copropriétaires. La vente du nouveau logement créé permet donc le partage des bénéfices entre tous les habitants de l’immeuble mais également une réduction des quote-parts des parties communes (tantièmes) et donc des charges dues individuellement.

Il faut également noter que la cession d’un droit de surélever bénéficie d’une exonération d’impôt sur les plus-values immobilières jusqu’à la fin de l’année 2020. C’est le moment d’en profiter !

Faire une extension d’immeuble par le toit pour financer des travaux

Les copropriétaires se demandent souvent comment financer des travaux de rénovation énergétique ou un ravalement de façade. Selon les experts immobiliers et les juristes en droit de la copropriété, choisir de surélever par le toit peut permettre de financer en partie ou totalement ces travaux.

D’ici 2025, tous les propriétaires de logements dont la consommation est supérieure à 330 kW/h doivent engager des travaux de rénovation : changement de menuiseries, de mode de chauffage, etc. Les copropriétés dites “fragiles” avec des propriétaires à faible revenu pourront profiter d’aides et de subventions gouvernementales. Pour les autres, il peut être nécessaire de faire un crédit auprès d’une banque. Cette perspective n’est pas très réjouissante.

Donc, pourquoi surélever en copropriété et profiter de la loi ALUR ? En engageant un projet d’extension avec un architecte, vous pouvez vous mettre en conformité avec la législation sur l’amélioration de l’habitat. De plus, vous faites d’une pierre deux coups en finançant la rénovation de votre immeuble par la vente du nouveau logement créé.

Agrandir une copropriété pour valoriser l’immeuble

Plus de 60% des copropriétés ont plus de 40 ans. Les immeubles qui datent des années 60, ou d’avant, ont généralement besoin de quelques travaux de valorisation qui deviennent possible par l’accroissement des volumes sous les combles ou l’extension cubique. Généralement, les propriétaires en profitent pour rénover l’ensemble des parties communes, changer les menuiseries ou même créer de nouveaux balcons. Au final, votre bien immobilier gagne en valeur et sa durée de vie augmente.

On ne parle pas assez de l’intérêt de la surélévation dans l’amélioration des performances thermiques globales d’un habitat collectif. Ceci permet en effet d’avoir une toute nouvelle toiture sans frais et le gain en termes de confort est réel.

Les architecte sont aujourd’hui en mesure d’imaginer des volumes et des extensions avec des matériaux performants et innovants et l’ensemble de l’immeuble prend du cachet.

Construire sur le toit en copropriété pour créer de nouveaux logements

Ce n’est un secret pour personne : la pression foncière est très importante dans les grandes agglomérations, et notamment Paris, Lyon, Marseille ou Lille. Acquérir un nouveau logement devient de plus en plus difficile et les coûts ne cessent d’augmenter.

Pour répondre à cette problématique, les pouvoirs publics ont promulgué le 3 octobre 2013 la loi ALUR. À Paris, la municipalité est même allée plus loin en décidant en 2014 de signer le Pacte Logement pour Tous. Parmi les 5 axes de travail, la surélévation d’immeuble est mise en avant dans le but de répondre à cette pression immobilière et de cesser d’étendre horizontalement les villes avec toutes les conséquences qui sont liées (flux de déplacements, pollutions, raisons écologiques).

À terme, le but est de construire sur les toits de 8 à 10% des immeubles parisiens. Le vôtre est-il concerné ? Vous pouvez peut-être créer un nouveau logement ou agrandir votre lieu de vie si vous habitez au dernier étage. Pour en savoir plus et participer activement à la résolution de cette problématique immobilière, demandez conseil à votre architecte.

Pourquoi surélever en copropriété avec un architecte Beavy ?

Le Ministère des Territoires et des Logements entend créer 70 000 nouveaux logements par an et votre immeuble est peut être concerné. L’architecte est un spécialiste qui peut vous renseigner sur la faisabilité de votre projet, faire intervenir des experts (ingénieurs, juristes) qui évaluent la structure du bâti et les réglementations spécifiques à votre ville et quartier.

Les architectes qui intègrent l’équipe Beavy sont compétents pour ce type de travaux.
Si vous n’avez pas lu notre article sur le rôle de l’architecte de copropriété, rappelons qu’il est indispensable en cas de travaux sur une surface de plancher supérieure à 150 mètres carrés. Le cas spécifique de la surélévation n’y échappe pas et le recours à ce maître d’art est obligatoire pour réaliser une extension dans les règles.

La majorité des syndics qui se demandent pourquoi surélever en copropriété passent par une phase de questionnements. Certains propriétaires ne souhaitent pas subir plusieurs mois de travaux malgré tous les avantages que nous avons décrit plus haut. C’est là que le choix d’un bon architecte est crucial. Ses connaissances techniques lui permettent de penser des extensions verticales avec des matériaux innovants, performants et faciles à mettre en oeuvre. Il est même envisageable de faire une surélévation préfabriquée pour diminuer les nuisances liées aux travaux.

 

Pour en savoir plus sur la surélévation, les avantages de prendre un architecte et les étapes nécessaires, vous pouvez consulter cet article.
N’hésitez pas à nous contacter, nous vous proposons l’architecte le plus adapté à votre situation.

Maude
À propos de l'auteur

Maude Tilliez

Rédactrice web freelance. Je recherche pour vous les infos, les actus et me renseigne sur la législation du monde de l’architecture.
Partagez
Tweetez
Partagez